today is Jan 27, 2022

step by step online business

Bitcoin

Événement majeur dans l’univers de la technologie blockchain , Bitcoin va changer grâce à la mise à niveau Taproot. Cette soft fork devrait permettre d'utiliser des smart contracts ou d'abaisser les frais de transaction sur la plus célèbre des cryptomonnaies.

Bitcoin vient de casser son ATH avec un record à plus de 68 000 dollars US et ne semble pas vouloir céder sa place de leader si facilement. Dans 550 blocs, le 14 novembre 2021, Bitcoin adoptera la mise à niveau Schnorr/Taproot. Celle-ci va changer l’algorithme de signature numérique (Schnorr), entériner Taproot, un système d'arbres syntaxiques abstraits merkélisés (MAST) et enfin admettre Tapscript pour définir la sémantique des scripts employés.

Pourquoi une mise à niveau de Bitcoin et pourquoi celle-ci est-elle si importante ?

Avant d’aller plus loin, il est important de considérer que Bitcoin n’a pas connu de changement majeur depuis 2017 et l’amélioration du Segregated Witness, communément appelé SegWit. Cette mise à niveau, controversée, avait provoqué un hard fork (un schisme) et la création de Bitcoin Cash (BCH).

En octobre, Bitcoin atteint le record de règlements quotidiens avec des transactions on-chain pour une valeur équivalente à 31 milliards de dollars US. En d’autres termes, le réseau de paiements décentralisés Bitcoin réalise des performances exceptionnelles dignes des institutionnels.

Si Bitcoin est incontestablement à la tête de l’industrie concernée, les acteurs s’activent pour permettre à la cryptomonnaie de rester compétitive et donc, en quelque sorte, de répondre à l'Ethereum’s London Fork du mois d'août.

Quelles sont les modifications apportées par Taproot ?

Pour accroître sa compétitivité, les transactions Bitcoin requièrent une meilleure scalabilité. Celle-ci repose sur deux facteurs anticipés début 2018 par Grégory Maxwell - développeur reconnu dans l’univers des cryptos - dans l’ébauche de la mise à niveau Taproot. Il présentait un intérêt pour les scripts PubKeys merkelisés (par exemple, MAST) motivé par deux domaines principaux : l'efficacité et la confidentialité.

De là, nous arrivons à un aboutissement matérialisé par une mise à niveau très attendue. Celle-ci doit permettre, selon certains analystes, d’augmenter les capacités des smart contracts présents sur Bitcoin depuis 2012, d’abaisser les frais de transaction multi-signatures, d'améliorer les fonctionnalités des portefeuilles et enfin, d'accroître les perspectives des protocoles de paiement de deuxième couche, comme le réseau Lightning.

Selon d’autres analystes, les bénéfices de Taproot sont partiels et correspondent davantage aux contrats autonomes. Le fait d’éviter de révéler l'entièreté du script offre sous certaines conditions le double avantage d’abaisser les frais de transaction et d'accroître la confidentialité. Cela bénéficierait entre autres aux protocoles de paiement de deuxième couche comme le réseau Lightning, un avantage de plus pour l’adoption des bitcoins.

S’il y a bien évidemment une plus-value mercantile en vue de l’adoption de Bitcoin par l’écosystème de la DéFi, Taproot n’apporterait pas toutes les fonctionnalités qu'espèrent les plus ambitieux. En cause, les transactions traditionnelles ne seraient pas impactées de manière positive. Au contraire, la création d’un nouveau type d’adresse faciliterait l’analyse de chaîne en diminuant l’efficience de la confidentialité antérieure. Plus encore, l’encodage en 32 octets rend les transactions plus lourdes malgré l’avantage accordé par l’algorithme de signature Schnorr.

Comment une telle mise à niveau est-elle amorcée dans un univers décentralisé ?

Pour l’histoire, Taproot est une petite révolution pour le réseau Bitcoin. Décentralisé, celui-ci demande à son écosystème de trouver un consensus, ce qui peut prendre du temps. Alors que les premières théories émergeaient en 2018, la mise à niveau a été formalisée en 2019, testée pendant de longs mois avant d’être intégrée à l’implémentation en octobre 2020. Le plus long a été de consentir au mode d’activation ou d’expiration de la mise à niveau. Puis, un compromis a débouché sur une implémentation supplémentaire en avril 2021 pour permettre de conclure sur deux périodes de signalement infructueuses et donc de verrouiller la mise à niveau mi-juin.

Un long processus dans lequel nous sommes en droit de nous demander qui tire les ficelles. Si le sens commun veut nous laisser entendre que les développeurs et les mineurs tirent la couverture à eux, toute la valeur de Bitcoin repose sur son utilisation : la bonne vieille loi de l’offre et de la demande. Les utilisateurs, malgré eux, entraînent les parties prenantes à maintenir un produit compétitif dans un univers hyperactif.

Qu'en pense-t-on chez Clubic ?

En conclusion, il est important de se rappeler que la volatilité du marché impressionne. L’industrie des cryptomonnaies rappelle la Bourse d'antan. Des fortunes se font et se défont là où des ingénieurs surqualifiés dans le monde entier bâtissent une alternative financière décentralisée. Si l'alternative Schnorr/Taproot présente de gros avantages, pour certains analystes, celle-ci devrait principalement augmenter la mise à l’échelle par l’adoption de Bitcoin par des intermédiaires. Avant d'investir, il est bon de se souvenir que tout un écosystème, bien connu et peu scrupuleux, vit sur de vieux préceptes.

erratum : Lightɇning, merci

Lectures liées

Un yacht virtuel vendu dans le metaverse pour 650 000 dollars sous forme de NFT

Un yacht virtuel vendu dans le metaverse pour 650 000 dollars sous forme de NFT

Un superyacht créé par les studios Republic Realm s'est vendu pour 149 ETH, soit près de 650 000 dollars, sur le site d'enchères OpenSea. « Navigable » sur le jeu The Sandbox, la structure virtuelle est amarrée pas loin d'une île privée, payée elle aussi au prix fort.  À ce jour, le yacht est le bien le plus cher acheté sur The Sandbox, jeu pionnier du metaverse.

Omicron, le nouveau variant du COVID inspire les investisseurs : le cours de la crypto-monnaie Omicron décolle

Omicron, le nouveau variant du COVID inspire les investisseurs : le cours de la crypto-monnaie Omicron décolle

C’est le token Omicron qui défraie aujourd'hui la chronique : sa valeur a en effet récemment explosé, passant de 60$ à 750$ en l’espace de quelques heures. La raison de cette performance, vous l’aurez compris, est son homonymie avec le nouveau variant sud-africain de la Covid-19 qui fait monter la valeur du bitcoin tout en plombant vos idées de réveillon.

Venus massivement de Chine, les cryptomineurs posent un gros problème au Kazakhstan

Venus massivement de Chine, les cryptomineurs posent un gros problème au Kazakhstan

Le Financial Times a rapporté récemment que le minage des crypto-monnaies a des conséquences énergétiques sur le Kazakhstan. À la suite du bannissement du minage des crypto-monnaies par la Chine , le Kazakhstan a vu plus 87 000 fermes du minage s’implanter sur son sol, provoquant de graves pénuries en électricité qui pénalisent la population.

Au Japon, un consortium se prépare à lancer une crypto-monnaie adossée au Yen en 2022

Au Japon, un consortium se prépare à lancer une crypto-monnaie adossée au Yen en 2022

C'est le projet le plus récent du système bancaire du pays du Soleil Levant. En créant une monnaie virtuelle qui suit plus ou moins le cours du Yen, le Japon veut tester les capacités de sa population à s’adapter aux monnaies numériques, alors que le pays est encore résolument attaché aux paiements en espèces.

Après Pokemon GO, Niantic a confié à Fold le développement d'un jeu permettant de capturer des Bitcoins dans le metaverse

Après Pokemon GO, Niantic a confié à Fold le développement d'un jeu permettant de capturer des Bitcoins dans le metaverse

La nouvelle application de Fold, baptisée « Fold AR » permettra aux utilisateurs et utilisatrices de « capturer » des Bitcoins dans un jeu mobile en réalité augmentée.

Le crypto-wallet Exodus se lance dans les paris sportifs

Le crypto-wallet Exodus se lance dans les paris sportifs

Exodus annonce son partenariat avec SportX, un site de paris e-sportifs sur lequel le seul moyen de paiement passe par les crypto-monnaies . L’affaire devrait rapporter à Exodus plus d’un million d'utilisateurs.

Les fraudes et les vols dans la finance décentralisée ont explosé en 2021

Les fraudes et les vols dans la finance décentralisée ont explosé en 2021

L’année 2021 a encore été une année de records dans la galaxie crypto . Alors que l’on se familiarise rapidement avec les applications décentralisées (dApps), cette manne financière intéresse déjà les hackers.

Le Salvador veut construire la première

Le Salvador veut construire la première "ville Bitcoin", alimentée en énergie par un volcan

Le Salvador ne se contente pas d’avoir fait du Bitcoin l’une de ses monnaies nationales : son président, Nayib Bukele, ambitionne de construire la toute première « Bitcoin City » au monde, alimentée par l’énergie géothermique des volcans.

La Suède demande à l’Europe de bannir le bitcoin au nom du Pacte de Paris pour l’environnement

La Suède demande à l’Europe de bannir le bitcoin au nom du Pacte de Paris pour l’environnement

À l’instar de la Chine et de l’Inde, c’est au tour de la Suède de vouloir interdire le minage de Bitcoin , trop gourmand en énergie. Le procédé demande toujours plus de ressources et la Suède connaît une augmentation importante de sa consommation, au point de ne plus pouvoir respecter ses objectifs inclus dans les accords de Paris pour le climat.

Le manuscrit du

Le manuscrit du "Dune" de Jodorowsky va être rendu public par un collectif de crypto-enthousiastes

Les DAO (organisations autonomes et décentralisées) ont fait parler d’elles en essayant d’acheter, sans succès, une copie de la Constitution des États-Unis il y a quelques jours. Le 21 novembre 2021, un collectif nommé « DuneDAO » a tenté d’acheter un manuscrit signé Frank Herbert et Alejandro Jorodowsky, dans le but de le rendre accessible aux fans de l’univers de Dune.